Elève en progrès, peut mieux faire

 

 

Rudolf Dührkoop (1848-1918); Opalotype

Bulletin scolaire de l’élève maman Nathalie :

 

– Maths (gestion du budget familial): 4/20 (soldes presse…)

 

– Français (maîtrise du langage argotique devant enfants): 3/20 . Baptiste a enfin arrêté de hurler « P.. » dès que ça m’échappait..

 

– Education physique: 0/20 (je ne connais pas cette élève…)

 

– Géographie (déplacements dans parcs): 6/20

 

Je suis une mère désespèrement nulle pour certaines choses.

 

Mes enfants n’ont aucun pédiatre référent, les carnets de vaccination sont soigneusement rangés dans un placard, dernière étagère du haut avec les pots de peinture.

 

Charlotte a 15 pulls, 4 ceintures, 3 manteaux mais 3 pantalons et 5 paires de chaussettes. Baptiste, lui, a 5 jeans, 3 paires de pompes mais 1 pull. Je ne comprends pas moi-même comment je me démerde, c’est humiliant.

 

Dans leur chambre, j’ai bien entendu installé tout ce qui s’approche de près ou de loin à un écran: télé, console de jeux, ordinateur, lecteur dvd, chaine..

 

Mon fils vit nu. Le week-end , il prend deux bains par jour. Pas très écologique, je le reconnais. Il barbote pendant des heures, enfin, plutôt, il moisit pendant des heures. Quant à ma fille, elle passe une bonne partie du week-end dans mes robes, maquillée comme une voiture volée, s’aspergeant de parfum avec un enthousiasme déconcertant.

 

Je soupçonne fortement Charlotte de se coucher à pas d’heure parce qu’elle bouquine… Bien entendu nous nous gardons bien d’évoquer le sujet…

 

Je m’organise longtemps à l’avance pour faire les courses de Noël… le 24 décembre vers 15h (des années d’entraînement) .

 

Culpabilité suprême: le légume frais , concept approché il y a fort longtemps et très vite abandonné. Les enfants et moi vivons une liaison secrète avec Picard..

 

Nous avons beaucoup déménagé et j’ai systématiquement affranchi les directrices d’école: « Je suis la pire calamité qui puisse vous arriver. Vous ne me verrez quasiment jamais, je loupe tous les rendez-vous et je serai implacablement en retard pour payer la cantine ». Et je ne regarde jamais le cahier de liaison. Vous savez, le petit cahier avec le protège-cahier ROUGE que vous devez consulter TOUS les jours…

 

Le cahier de liaison me fait flipper comme une bête. Y a des trucs consignés dedans à propos de choses fascinantes comme: qui sont les parents super sympas, disponibles, eux, pour accompagner les enfants à la sortie « découverte de la nature » au parc de Fontenay-sous-bois de préférence au mois de novembre, les troisièmes rappels de règlement avant licenciement pur et simple de la cantoche, ou l’autorisation de photographier votre enfant. Ben parlons-en justement: Vendredi soir, Charlotte :

 

« Maman ? Ca y est , j’ai la photo individuelle et puis y a plein de papiers à signer ! »

 

« Super ! Montre la photo ! »

 

« Nan ! »

 

« Comment ça, non ? »

 

« Tu signes les papiers d’abord. »

 

« Comment ça je signe les papiers d’abord ? »

 

« La photo, c’est la surprise. Sinon, tu vas pas regarder le cahier rouge, ça va, j’te connais… »

 

Je suis estomaquée. Ma fille me fait du chantage. J’en reviens pas ! Pourtant, je me suis exécutée. J’ai regardé le cahier rouge et j’ai tout signé. Après, j’ai arraché la pochette photo des mains de ma fille en rigolant. Elle était ravissante sur la photo.

 

Je suis pas si nulle que ça finalement, j’ai deux merveilles.

 

Elève en progrès, peut mieux faire…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.