9 commentaires


  1. ·

    Ton billet m’a donné envie de revoir le clip. J’avais bien vu ces gestes la première fois. Gênant il est vrai, mais j’étais bluffé par l’esthétique et la chanson… C’est un ensemble. Je vois ce que tu veux dire. Pour moi c’est plus léger. Mais tu

    Répondre

  2. ·

    fuck ! Tu as raison de le souligner… C’est fou la façon dont tu racontes le clip, c’est comme une deuxième lecture / histoire en parallèle 🙂

    Répondre
  3. Catnatt
    ·

    Ben c’est un peu ça l’histoire… L’esthétisme l’emporte sur un message super biaisé quand même.

    Autant je trouvais que dans « The killer inside me » aucune concession n’était faite à l’esthétisme. Tu te prenais dans la tronche la violence à l’état ultime. Autant là, c’est un peu malsain quand même

    Répondre

  4. ·

    Poncifs, poncifs et poncifs, dans ce clip esthétisant à mort (c’est le mot juste) pour un pur produit marketing, qui a tout pour agacer les filles et hypnotiser les gars ;-).

    Maquillée comme un fourgonnette volée, miss botox 2011 (à son âge si c’est pas un malheur ça, non mais ?) se moule à la perfection dans l’iconographie qu’on lui applique.

    L’amour, la mort, tout ça, tout ce qu’il faut pour exister la libido, l’instinct de la perpétuation de soi, face à l’imminence de la (petite ?) mort, le cerveau reptilien tourne à plein régime.

    Manipulation par l’image donc, du grand art, y’a pas à dire, c’est pas des cons derrière tout ça, z’on au moins une licence en psycho clinique et/ou comportementale, les gaillard(e)s.

    Ça manie gentiment la provoc sexiste envers les bobos qui osent courageusement le féminisme urbain et politiquement correct, ce qui fait réagir forcement, c’est tellement facile de faire réagir le militantisme obtu sur ses fondamentaux.

    Ça flatte aussi le machisme rentré et honteux qui voit se conforter ses hypothèses de bases dans l’attitude de la demoiselle faussement soumise et offerte à une mort certaine qui lui sera apportée par le tatoué de service, le mâle, le vrai, le dur à cuire, ça l’excite gravement la princesse.

    Y’a pas,c’est de la belle réclame, tout le monde y retrouvera ses petits, on lui promet un bel avenir à la demoiselle si elle continue à miser sur tout ces archétypes, elle n’est pas non plus totalement dénuée de talent vocal, avec sa belle voix sexy grave, ça peut aider.

    Ça va pas franchement dans l’apaisement des relations hommes/femmes, et de la parité à tous les étages, à côté du confort du gaz et de l’électricité.

    Mais finalement n’est-ce pas ce qu’attend très majoritairement le public, tous genres confondus, « Peuple Indé » compris, de la plus rebelle au plus couillu, dans la perpétuation de ses symboles sexués, qu’ils répliquent et réclament allègrement, tout « subversifs » qu’ils et elles soient.

    Qui au travers du maquillage léger ou outrancier, des zolies robes ou des mini-short ? Qui au travers des barbes de 3 jours, des tatouillages « rebelles », des voitures de sports vintage,etc. ? Le jeu de la séduction change moins souvent ses règles que le monopoly.

    Sinon oui les filles qui font la gueule et qui flirtent avec la mort ça marche toujours autant, va t’en savoir pourquoi 😉 d’ailleurs ça me rappelle quelqu’un, il y a longtemps, que j’ai beaucoup aimé et qui…. forcement 😉

    Répondre
  5. Kitigirl
    ·

    J’ai l’impression que tu n’as pas tout compris a ce clip! Ou alors c’est moi, mais je crois plutôt que Lana nous raconte sa mort, les moments où on la voit avec son copain dans la voiture etc ce passe avant qu’elle meurt, elle nous remontre comment elle en est arriver au château, et puis ce n’est pas son chers ami qui l’a tuée, elle meurt car ils ont eu un accident de voiture. Le château doit sans doute symboliser le passage entre la mort et la paradis(enfin voila quoi), car on la voit rentrer dans une pièce lumineuse, qui doit surement être le paradis (robe blanche, lumière aveuglante etc). Moi qui pensais que tout le monde pouvait comprendre ça, apparemment non.. Après ce que tu dis sur la femme, la violence etc, ce n’est pas mon délire donc j’ai pas d’avis, je pense qu’il faut arrêter de voire le mal un peu partout. Voila j’espère que ça vous aura fait comprendre un peu plus ce clip que apparemment peu de personne comprennent.
    Bonsoir
    (désolé s’il y a des fautes)

    Répondre
  6. Slaughterhouse
    ·

    Je vois que très peu on su apprécier la beauté du clip. Je suis entièrement d’accord avec Kitigirl et son point de vue sur le clip est celui qui se rapproche le plus du mien.
    Ce que Lana veut montrer dans son clip, c’est surtout un amour impossible avec un badboy tatoué. Vous avez été cherché loins pour trouver le peu de violence présente dans le clip.. Il symbolise surtout l’amour, et on peut bien voir que Lana et son badboy sont amoureux l’un de l’autre. Ce n’est pas lui qui la tué à la fin. Si vous regardez bien, à un moment ils s’embrasse langoureusement et le mec ne regarde plus la route : ils ont eu un accident de voiture.
    Lorsqu’on regarde le clip, on peut voir qu’il dégage une certaine émotion. De plus, il s’accorde parfaitement avec les parole.
    Je le trouve magnifique du début à la fin, et je trouve que le moment où le mec porte Lana alors qu’elle est morte est très émouvant et beau, malgré la violence et la morbidité du moment.

    Répondre

  7. ·

    Arrivée à un certain âge, on fait plus attention à la violence dissimulée.

    Si vous trouvez ça romantique et glamour, grand bien vous fasse. Vos explications de textes me font sourire.

    Maintenant, qu’on se comprenne bien, vous en avez le droit. J’aurais tendance à penser qu’on pourrait avoir cette conversation dans quelques années pour voir si votre analyse est la même.

    Le jour où les femmes, du moins beaucoup d’entre elles, cesseront de confondre « violence », du moins une « certaine violence » et l’amour, du moins « une certaine forme d’amour », l’humanité aura fait un grand pas en avant.

    Répondre
    1. sonikka
      ·

      C’est marrant comme les gens on une interprétation différente les uns des autres ^^
      Pour ma part c’est juste l »histoire d’une fille qui veut mourir transie d’amour pour la mort elle même….je ne suis peut être pas claire mais pour moi,ce tatoué, c’est la mort qui vient l’emmener….
      Ce château, c’est comme après être passée au purgatoire, elle va vers la lumière…
      Ce clip n’est en aucun cas violent, juste un trip entre elle et lui, c’est la mort après tout, et elle a l’air d’aimer son coté bad boy.
      C’est l’histoire d’une fille qui veut mourir, mais mourir à sa manière.
      Mais libre à vous d’en avoir une autre signification, je trouve ça super enrichissant de partager son sentiment là-dessus ^^


  8. ·

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *