6 commentaires


  1. ·

    Arman le poète, Arman le mélancolique. Arman et ses mots propres à nous toucher comme personne, à trouver écho en nous. Si différent de Dominique A en effet !

    Je suis restée amoureuse à jamais de Néons blancs et asphaltine (Asphaltine ! Quel mot extraordinaire !) pour ma part. Mais c’est ma rencontre avec lui aussi alors forcément, ça restera à jamais magique !

    Tiens mes souvenirs à moi :
    http://isatagada.blog.com/2006/09/26/encore-un-coup-de-coeur/
    http://isatagada.blog.com/2006/11/02/arman-melies-etc-aux-primeurs-de-massy/

    Wah, ça date déjà…

    Des bisous. Merci de l’aimer autant. C’est bête sans doute mais ça me fait quelquechose…

    Répondre
  2. Catnatt
    ·

    Merci Isa. Moi aussi, ça me fait toujours quelque chose quand je rencontre quelqu’un qui aime autant un artiste que moi. C’est comme un pont jeté entre deux humanités.

    C’est plus important qu’on l’imagine

    Répondre

  3. ·

    Des artistes comme lui, on aimerait les faire écouter de force à la terre entière. Faire en sorte que musique et leurs textes puissent être mis à la disposition de l’univers entier. Comme s’il était évident qu’il convaincrait de suite
    Mais parfois ça ne marche pas. Ca m’est arrivé il y a tout juste une semaine et ça m’a rendue très malheureuse.
    Te lire ensuite, ça panse un peu la plaie 😉

    Répondre

  4. ·

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *