15 commentaires

  1. Olivier
    ·

    « Tu sais Carla, moi, ceux qui travaillent 20h par jour, j’ai tendance à penser qu’ils ne sont pas très organisés ».

    Hé bé ? …
    Le noeud du problème est bien là … Travailler beaucoup est, chez nous, presque suspect. On fait plus de 35 heures … on est mal organisé.

    Cette campagne commence à voir arriver un nombre certain de bêtises,et de toute part (je veux dire et à droite et à gauche) …

    Est-ce vraiment la peine d’en rajouter ?

    Répondre
  2. Catnatt
    ·

    Aux Etats-Unis tu travailles 20h par jour, tu passes pour un baltringue…

    Répondre

  3. ·

    Le débat ne peut pas se résumer dans l’affrontement entre des workaholics et des tenants de la prohibition de l’effort.

    On ne travaille pas 20h d’affilé, on peut être actif parfois 20h d’affilé certes, mais pas tous les jours, ou au moins 16h ce qui me semble un chiffre plus raisonnable et plus réaliste, si on y intègre les temps de resto, golf, tennis, causettes et déplacements 😉

    La notion de travail est une notion relative, être présent à son poste de travail n’est pas synonyme de travail productif et cela que l’on y soit 16h/jour ou 34h59mn et 59s par semaine les yeux rivés sur la pendule.

    Le débat n’est donc pas entre le travail et le non-travail mais dans la juste répartition des fruits du travail, ce qui déjà marginalise beaucoup les revenus des rentiers, riches et moins riches, jusqu’aux abstinents volontaires ou contraints de la chose.

    Quant à Mme Bruni, elle ne fait que la démonstration de tous les stéréotypes féminins ancestraux dans leur relation au pouvoir sociétal des hommes et à leur propre pouvoir de séduction, ce qui pour la journée de la femme est proprement affligeant, pour peu que celle-ci vise à l’égalité homme-femme et non pas à inverser la logique de ces jeux de pouvoir, mais c’est un autre débat 😉

    Répondre

  4. ·

    Y aura toujours quelqu’un pour vous traiter de tous les noms
    Non…Je ne suis pas la belle au bois dormant
    Parce que les singes n’ont d’yeux que pour leurs guenons
    Pour eux, c’est l’envie qui prendra toujours le dessus… sur la vie.
    Ce que je suis ? Ils le savent plus que n’importe qui
    Une putain de femme
    Un corps avec plusieurs âmes…
    Qui au lieu d’éteindre le feu, rallume les flammes…
    Qui n’a pas, qui n’a point de morale
    Vous trouvez que je n’ai pas le moral ?
    Je chante mal ? Très mal ? Trop mal ?
    Quelqu’un m’a dit :
    Que le sexe, le pouvoir et l’argent
    Ça rend fou… Mais je ne suis pas folle… pour un sou…
    Comment vous le dire sans troubler
    Le vieux garçon qui vous sert de parent?
    ça ne m’intéresse pas!
    Tout ce qui vous intéresse, ne m’intéresse pas !
    Le pouvoir, je m’en passerai bien
    Quand bien même, j’en aurais pour déboulonner les statues du monde entier !
    L’argent me sert de paravent… pour ignorer le vent…
    Et ne pas avoir à dire ni merci, ni pardon !
    Quant au sexe, pour vous autres inhibés… c’est un peu trop complexe
    Vous semblez perplexe… pourquoi ? Parce que… ça vous vexe ?
    Ok…ok…ok
    C’est loyal parce que je suis… un aigle Royal…
    Et tant que je volerais, les vilains petits canards ne connaîtront jamais la paix.
    Il suffit que j’ouvre les yeux, pour qu’ils soient percés… que j’ouvre mon bec, pour qu’ils soient broyés !
    Mais pour le moment, j’ai d’autres cieux à dégager…

    Répondre
  5. Olivier
    ·

    LOL , … On est pas aux Etats-Unis !

    C’est la gauche qui va nous faire passer les Etats-Unis pour un modèle ? Ben ça ! … La gauche qui affuble les USA de tous les maux « ultra-libéraux » ? C’est bien çà, le contre exemple ?

    Le problème, c’est que le propos que je soulève semble nous dénier toute liberté de choix … Aimer bosser, c’est passer pour un baltringue ?… Belle mentalité. On va aller loin avec ça. S’inquiéter pour un proche, c’est lénifiant ? C’est ça ? …

    Excuse mon emportement, chère Catnatt, mais déjà qu’on se contrefout des propos de la dame Sarkozy … si en plus on surenchérit pour débiter le genre qui d’idée qui sont juste là pour opposer les uns aux autres, opposer ceux qui font le minimum et ceux qui ont envie d’un peu plus que le minimum … non pas seulement pour leur pomme, mais aussi parce que ca fait peut-être avancer les choses.

    Ce pays est en train de monter une espèce de racisme anti travail, anti mérite, anti initiative … Pour ma part, c’est là ni plus ni moins qu’une proclamation avancée du déclin qui nous guette … C’est pas seulement surprenant, c’est juste insultant pour ceux qui doivent bosser plus de 35 heures, juste pour pouvoir vivre « normalement » selon leurs critères, et qui revendiquent le droit de ne pas passer pour des ringards pour autant.

    Répondre
  6. Catnatt
    ·

    J’en ai un peu plein le cul que tu veuilles systématiquement m’entraîner à commenter sur autre chose que le sujet de MON billet.

    Merde, Olivier. Merde. En fait t’es en train de devenir un troll.

    Répondre
  7. Olivier
    ·

    Sur le temps de travail … J’ai eu un client « de gauche », l’autre jour, qui m’assuré, démontré, disséqué le fait qu’un 96 pages (deux mois de boulot) , et bien en le faisant en une semaine, ca couterait moins cher … avant de monter dans sa 300 SL pour aller au meeting d’Hollande.

    Aïe … Bobo.

    o-O

    Je suis content de l’avoir connu. Mais … Prospect suivant ! …

    Répondre
  8. Olivier
    ·

    Si tu ne veux pas de contradiction. Ferme ton blog.

    Tu veux la démocratie ? Assumes.

    Amitiés (sincère, quand même).

    Répondre
  9. azzyrampa
    ·

    Carla Bruni a-t-elle jamais eu des « convictions de gauche » ?
    Il semble que dans la gauche-caviar, c’est surtout le caviar qu’elle aimait…

    Répondre
  10. PatatoOor
    ·

    Ce qui est dommage c’est que l’émission d’hier avec Carla Bruni a fait sa meilleure audience 🙂
    Donc je pense que tu la reverras.
    Mais tu sais que tu peux zapper aussi ?

    « Quand un mec de droite n’aime pas un débat télévisé, il zappe.
    Quand un mec de gauche n’aime pas un débat télévisé, il écrit au médiateur de France télévision, il accuse la télévision de manipuler les gens, il fait semblant de lire Guy Debord. Il construit des théories sur l’asservissement des masses par les médias. »

    Répondre
  11. simplelad
    ·

    @olivier le fond de votre propos est sûrement fondé, mais je ne vois aucun rapport avec le billet ci-dessus. Travailler 20 heures par jour est une chose (vous en connaissez beaucoup? parce que moi mes modèles de workaholisme français ils sont à 15 h max (en moyenne) et ce une a 2 fois par semaine et malgré leur entraînement peuvent difficilement faire plus*), le prétendre dans les médias en est une autre largement différente, c’est ici ce qui est critiqué. Faire une promo politique basé sur le pathos, en tenant des propos insultants pour les précaire qui enchaînent 3 jobs pour payer leur électricité est simplement honteux, je pense que c’est ce qu’a voulu dire entre autre l’auteure de ce texte.
    Vous n’êtes évidement pas sans ignorer que les Français sont parmi les plus productif au travail malgré ce « cancer » (joke) que sont les 35 h, il n’est en conséquent pas faux d’affirmer que 140 heures de w/semaine pour parvenir à un résultat (si médiocre) relève d’une réelle inefficacité. Et les travailleurs, même les plus efficaces ont besoin de repos.
    Je ne peux et ne veux guère m’étendre ici sur le « travail » du PR.
    Il me semble que vous sortez une phrase de son contexte pour faire dévier le sujet du billet, c’est un peu limite mais je vous encourage à publier un lien sur un article de votre blog dans lequel vous nous expliquez comment travailler 140 h par semaine est faire preuve de bon sens, et pourquoi se poser des questions à ce sujet est une prise de position en faveur de la paresse.

    *Je connais des gens qui travaillent (très dur) dans la finance à NY, ils rigoleraient s’ils avaient le temps de lire les propos honteux et outrageants de la Première de France.

    Répondre
    1. Olivier
      ·

      « Il me semble que vous sortez une phrase de son contexte … »

      Ah …C’est juste le « Tu sais Carla, moi, ceux qui travaillent 20h par jour, j’ai tendance à penser qu’ils ne sont pas très organisés » qui m’a fait réagir. Mon propos n’a rien de politicien, d’engagé ou quoi que ce soit. Oui je côtoie plein de gens qui bossent plus que beaucoup … qui le font, comme je le fais par devoir, par amour des choses bien faites, et pas nécessairement pour l’argent.

      Je connais des chirurgiens, des architectes, des graphistes etc … qui sont choqués qu’on puisse apprendre que travailler beaucoup, c’est être mal organisé. Voilà tout.

      Pour le reste. … Même sorti de twitter par notre amie l’auteure, je ne vais pas en mourir …

  12. Alain G
    ·

    Il est clair que depuis que Mme Sarkozy nous livre ses réflexions, on comprend mieux qu’elle fut mannequin et non philosophe par exemple. Chez nous on appelle ça gentiment les crevettes.

    Répondre

  13. ·

    @Olivier : vos croyances en la doxa libérale sont aussi empreintes de naïveté, celle d’un européen regardant les USA avec les yeux de Chimène, que celles en la doxa communiste de la « belle époque » des amoureux de l’URSS.

    Il vous aurait fallu avoir 20 ans dans les années 80 pour y retrouver pleinement le biotope qui vous aurait convenu, or 30 ans se sont écoulés et les dérives de cette idéologie libertarienne ont démontré leurs capacités de nuisance, au pire au travers de la la crise boursière de 2008, comme toute idéologie finalement qui fait fi des réalités. Votre vision date donc un peu.

    Néanmoins, un certain nombre de vos arguments ne sont pas faux, même s’ils sont un peu caricaturaux, vis à vis de la gogauche française qui continue à se croire à la fois le centre intellectuel du monde libre à l’abri derrière sa culture hédoniste qu’elle appelle « exception culturelle française » et qui se pense « culture exceptionnelle française » et à la fois dernier village gaulois qui résiste encore et toujours à « l’envahisseur mondialiste » ce qui l’amène à entretenir une vision étriquée du monde où le paroxysme d’une civilisation,celle des loisirs en l’occurrence, se concentrerait dans les petits plats de ses meilleurs restaurants et le raffinement de sa littérature de boudoir à défaut d’être de gare.

    Le couple élyséen Sarkozy-Bruni est quelque part le symbole et l’aboutissement, la synthèse de ces deux visions obsolètes, le mariage de la droite-cassoulet et de la gauche-caviar en quelque sorte, car le cadre hexagonal est dépassé, l’avenir des populations ne peut désormais s’inscrire que dans celui à minima européen sur des bases qui sont à la fois mondiale et régionale, pour tenir compte à la fois des enjeux planétaires, particulièrement environnementaux, et des nécessaires besoins humains de proximité des populations.

    C’est un humanisme rationnel ayant le souci de l’efficacité qui permettra d’éviter un certain nombre de chaos toujours possibles lorsque l’on laisse trop la main aux idéologies appliquées à la lettre et certainement pas ni un far-west qui laisse la liberté aux plus forts, ni un phalanstère confortable qui s’aligne sur les moins efficaces.

    Répondre
    1. Olivier
      ·

      On ne se connait pas … Ca se sent.

      Mais ce n’est pas grave non plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *