6 commentaires

  1. Sand
    ·

    Je fais partie de ces lecteurs qui vont toujours se demander ce qu’était la chose. Et finalement, c’est peut être aussi bien de ne pas le savoir … 😉

    Répondre
  2. Catnatt
    ·

    En partant, en partant avec… il a emporté la réponse 🙂

    Répondre

  3. ·

    Parfois je regrette de ne pas être comme d’autres, mariée depuis une éternité, avec des enfants et même des petits-enfants, une maison de campagne, des amis pour le barbecue car c’est pénible de vivre des histoires d’amour, d’arrêter, de faire son deuil, de se demander si je dois ou pas réessayer, avec la peur de ne plus jamais trouver un autre avec qui un partage est possible.
    Mais le plus souvent, je sais que je n’aurais jamais pu et que c’est pour ça que ma vie n’est pas comme ça.
    On ne peut pas partir de tout tout le temps en fait. On garde un travail ou une famille ou un pays ou des amis ou même des affaires dans un garde-meuble. Je suis partie de mes relations sentimentales, je les ai quittées. J’ai quitté des amis aussi. Mais j’ai gardé mon travail, les livres de mon enfance, des bibelots et des meubles (pas trop)…
    Un aliment « solidaire »… mmm, ça pourrait être quoi? Pas une pizza c’est certain. Je propose mon crumble d’aubergines (au parmesan la croûte du crumble).

    Répondre

    1. ·

      pas mal le crumble d’aubergines 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *