27 commentaires

  1. JF
    ·

    1/Elle n est pas salariée de l’Elysee
    Elle peut vouloir travailler
    Même comme journaliste, mais non politique
    Elle reste citoyenne et peut même comme
    démocrate s exprimer sur des attitudes peu démocratiques de parachutage imposé

    2/ le Ps a commis une belle bourde de
    parachuter Ségolène sans accord en béton avec le leader local

    Donc rien a dire !

    Hollande doit accepter la liberté d’expression de sa compagne même
    si c est certes osé de sa part

    Je suis de gauche et contre les
    parachutages imposés

    Si elle est féministe et progressiste et souhaite faire remarquer une faute du PS, c est plutôt courageux

    J ai donc envie de refuser d’invalider et critiquer même si je comprends votre perplexité mais je suis en désaccord avec votre critique radicale d’autant sur base du soi-disant position de salariée de l Élysée

    Répondre
    1. Pyrène
      ·

      Falorni savait que la circonscription était réservée à une femme bien avant la désignation de Ségolène ou revenir au maire de La Rochelle…

  2. Catnatt
    ·

    Vous mélangez tout…

    Vous avez le droit de ne pas être d’accord mais je crains que votre raisonnement, du moins à mes yeux, ne tienne pas la route un quart de seconde

    Répondre
  3. Anabelle
    ·

    Tout à fait d’accord avec vous, il y a un moment où il faut faire un choix. Je suis moi-même totalement opposée au principe du parachutage, je trouve injuste qu’on impose un « ténor' » face à un élu local ancré depuis si longtemps. Cependant j’ai été incroyablement choquée par le tweet de notre « First Lady ». Enfin quoi, ça crève les yeux, que c’est pour faire rager Ségolène Royal! Bizarrement on ne l’a pas entendu se manifester dans toutes les circonscriptions où un socialiste est en difficulté. En bref quel triste spectacle, on donne de notre pays, c’est vraiment affligeant. J’éprouve quand même une certaine peine pour Olivier Falorni qui se retrouve au milieu de tout ça, et malheureusement pour lui je ne pense pas que les déclarations de Mme Trierweiler lui rendent service pour le scrutin de dimanche, car moi-même si je votais dans cette circonscription ;c’est pour Ségolène Royale que mon choix se porterai, et cela uniquement pour faire comprendre à Mme Trierweiler qu’elle doit se mêler de ses affaires!

    Répondre
  4. Isabelle
    ·

    Ici au Canada nous essayons de comprendre la haine qui deferle (excusez-moi mon ordi ne fait pas les accents en ce moment) sur Valerie Trierweiler.

    On sait que la France est misogyne (voir les reactions pr DSK!) mais nous attendons voir un peu ce que disent les feministes. Car, vous avez raison, pourquoi est-ce-que Trierweiler n’aurait pas sa propre opinion et pourquoi n’aurait-elle pas le droit de l’exprimer?!

    Les hommes (et bcp de femmes) voient tout de suite la jalousie. C’est possible mais je crois que si c’etait vraiment cela elle n’aurait rien dit. Ce serait se rendre personellement trop vulnerable.

    Ce qui est certain est que cela est tres maladroit, tres peu habile, de sa part. Je crois comprendre aussi qu’elle assiste a beaucoup de reunions politiques. Nancy Reagan et Hillary Clinton faisaient de meme. La France n »est peut-etre pas prete pour un engagement politique a deux.

    Nous allons suivre cette evolution car le couple Hollande-Trierweiler, comme premier couple de la presidence non-maries, a l’occasion de faire evoluer les roles de Premiere Dame, etc. Encore faut-il le faire avec intelligence et pas tout a la fois!

    Bonne chance!

    Répondre
    1. Catnatt
      ·

      En fait je viens d’avoir une petite conversation sur twitter qui me fait rebondir sur votre commentaire.

      Ce n’est pas une question de femmes en l’espèce. C’est une question de statut lié à une profession médiatique et médiatisée. Retournez la situation :

      Un homme journaliste, autrefois amant d’une femme mariée, estdevenu son compagnon officiel , l’accompagnant dans la Présidentielle, présent à des meetings politiques. Cet homme reste journaliste dans un gros hebdomadaires d’actus, multiplie les mesquineries vis à vis de l’ex-mari, présent en politique lui aussi.

      Hé bien ma réaction aurait été exactement la même. je peux reprendre sans problèmes le même billet et l’appliquer à un homme.

      Le problème n’est pas le féminisme, ni par la même occase de la façon dont Royal a atterrie à la Rochelle. Arrêtons de tout mélanger.

    2. Pascale Julia
      ·

      « e crois comprendre aussi qu’elle assiste a beaucoup de reunions politiques. Nancy Reagan et Hillary Clinton faisaient de meme.  »

      On est très sourcilleux sur le fait que « la Première dame » n’est pas élue. Donc, elle n’a pas à se mêler personnellement d’une campagne politique. Du moins, pas publiquement.

      Autre raison pour laquelle on a du mal à envisager une implication politique du conjoint/conjointe (sauf si celui-ci, ainsi que l’a fait Mme Chirac qui a cherché et obtenu un mandat politique) : c’est introduire dans la politique la vie privée, c’est-à-dire que le/la candidate devrait obligatoirement apparaître avec son partenaire, voire ses enfants, etc.

  5. Catnatt
    ·

    @Isabelle

    Le problème c’est que Trierweiler est quand même dans une démarche vis à vis de Ségolène Royal pas très saine. Il n’y a qu’à voir la mise en scène qu’elle a organisée devant des photographes pour obliger Segolène Royal à lui serrer la main. C’est aussi le texto envoyé à une journaliste parce qu’elle ne supportait pas l’expression « les enfants du couple Royal-Hollande » . C4est un tas de trucs comme ça qui font qu’en France l’allergie à Trierweiler va croissante.

    Elle nous oblige sans arrêt à assister à ce genre de choses.

    Selon un pote blogueur cité dans le billet, les vélleités politiques de Trierweiler sont récentes…

    « La France n est peut-etre pas prete pour un engagement politique a deux.  » >> Et pour terminer je n’ai en aucun cas voté pour Trierweiler… Je lui demanderai donc de continuer à se mêler de ce qui la regarde et si elle a envie de taper la discut avec son mec au moment d’aller au pieu, tant mieux pour elle. Mais je n’ai strictement aucune envie de bénéficier de son avis.

    Encore une fois, elle ne peut pas prétendre à tout. Il y a ce qu’on appelle un devoir de réserve en France. Même si officiellement, il ne s’applique pas à elle, ce serait bien qu’elle ait l’intelligence de l’appliquer.

    Répondre

  6. ·

    La vraie nature de ces femmes se révèle, pour mon plus grand bonheur.
    La jalousie maladive de l’une, et la soif de pouvoir de l’autre, qui veut se faire élire dans une circonscription bobo de gauche, où se trouve la très chic ‘ile de Ré, plutôt que parmi les « bouseux » des Deux-Sèvres !

    Cependant, je me pose une question, quand vous parlez du « quasi salariat de Mme Trierwieller, je me demande plutôt s’il ne s’agit pas de détournement de fonds et d’abus de bien sociaux de la part de Hollande !

    En effet, ils n’ont aucun lien légal, et par la-même, la faire profiter de l’Élysée, de garde du corps, de voyages, etc, n’est-ce pas illégal ??? N’est-ce pas pour elle un délit de recel d’abus de biens sociaux et de détournement de fonds ?
    Quel juriste répondra à cette question ???

    Répondre
    1. Catnatt
      ·

      Heu…

      Le président de la République vivait avec Valérie Trierwieller avant de devenir président. Ils souhaitent continuer de vivre ensemble, ce qui est leur droit le plus strict.

      Accessoirement le président de la république bénéficie d’une sécurité assez conséquente, il va de soi qu’il ne peut pas vivre n’importe où. (et donc avec elle)

      Si vous sous entendez qu’ils sont tenus de se marier, on va pas être d’accord du tout, du tout. Donc j’aimerais bien que vous précisiez votre pensée sinon on pourrait croire qu’on nage en plein délire judéo-chrétien.

      Quant au délire d’abus de biens sociaux, très franchement, si c’était jouable, croyez bien que l’Ump s’en serait servi. Mais peut-être ne sont-ils pas aussi mesquins que vous…


  7. ·
  8. Mimioui
    ·

    Certes l’investiture de Ségolène Royal à la Rochelle fut un brin décriée, certes cette dernière a le don d’agacer (car elle est femme, car elle fut pionnière, les deux ?), mais quand même ce gazouillis fait quand même très cour de récré, règlement de compte à ok corral, et probleme de légitimité de celle qui veut rester journaliste. Une adolescente qui veut consolider ses liens avec son petit copain, vis-à-vis de l’ex dudit copain, n’aurait pas dit autrement.
    En attendant, Nadine est en couverture de Minute.

    Répondre

  9. ·

    Liberté d’expression…. mouais… ça implique aussi qu’on est capable de réfléchir aux conséquences de ses paroles.

    Comment ne pas imaginer une flopée de lectures misogynes: des femmes qui se crêpent le chignon, un mec qui sait pas tenir sa bobonne, une nana ka pas de cervelle, une harpie jalouse de l’ex de son chéri alors que c’est elle la voleuse de mari… et j’en passe.

    Je la trouve pas très crédible en effet en femme indépendante dès lors qu’elle s’affiche aussi crûment en première dame et fière de l’être. Par ailleurs, je suis toujours perplexe face à ces femmes qui n’ont pas su résister à la perte de leur nom en se mariant, et qui s’acharnent à garder celui de leur ex en divorçant.

    Répondre
  10. Célina
    ·

    yep on me dit en régie qu’il n’y a pas lieu de s’inquiéter de gaffes diplomatiques potentielles, que ce serait juste de la jalousie féminine irrationnelle vis a vis de Ségo, a priori…. On est rassurés.

    Répondre
    1. Catnatt
      ·

      Oui là telle que tu me vois, je suis très rassurée, Célina.

      Vraiment…

      Si, si…

      J’te jure…

      :p

  11. ElleElle18
    ·

    Je ne vois pas pourquoi il faudrait qu’elle choisisse entre les devoirs dus aux activités de son compagnon et sa liberté d’expression.C’est réducteur non?
    Je ne suis pas fan de la journaliste Valérie..;mais je considère son tweet comme un soutien libre à un candidat, elle reste citoyenne, libre. Qu’on la critique sur le fond : pourquoi le soutenir lui plutôt que SR? Pour quelles raisons, etc? Mais non! on préfère lui répondre qu’elle doit la fermer et/ou que FH n’a qu’à « tenir sa femme ».
    A l’époque nous avions D. Mitterand qui n’était pas économe de son avis et de ses opinions…Et c’est bien comme ca.
    Il n’existe pas de statut de première dame et tant mieux. Elle avait dit qu’elle réinventerait la fonction, c’est bien parti ! 🙂 Maintenant, elle peut rester Et femme (et non épouse) Et journaliste (et non inactive ou aux charity business) Et citoyenne (et non je pense comme mon mec)

    Répondre
  12. Catnatt
    ·

    Ca tombe bien, le soutien de Danielle Mitterrand à Fidel Castro était pas le truc le plus intelligent qu’elle ait fait. Et accessoirement, elle a quand même mis en difficulté quelques fois la diplomatie.

    « J’ai le droit de dire ce que je veux quand je veux  » à ce niveau de pouvoir (parce qu’elle le veuille ou non, elle est dans une sphère de pouvoir) est non seulement enfantin mais idiot.

    Faut arrêter le délire du féminisme mis à mal avec cette affaire. Ca n’a rien à voir. (voir commentaire plus haut). Ce serait un mec, ce serait exactement la même chose et j’écris la même chose.

    « mais je considère son tweet comme un soutien libre à un candidat, elle reste citoyenne, libre. » >> ceci est naïf et irresponsable.

    Je maintiens, elle doit choisir : ou elle « sort de l’Elysée » et auquel cas, elle dit ce qu’elle veut, je m’en contrefous. Ou elle veut prendre sa part et auquel cas elle devra faire attention à ce qu’elle dit.

    Dans la vie, si les différentes situations ne vous amènent pas à faire des choix difficiles parfois, je ne sais pas dans quel monde vous vivez. Et Trierweiler était quand même bien placée pour avoir une idée assez précise de la difficulté de la tâche.

    Répondre
  13. ElleElle18
    ·

    « Ca tombe bien, le soutien de Danielle Mitterrand à Fidel Castro était pas le truc le plus intelligent qu’elle ait fait. Et accessoirement, elle a quand même mis en difficulté quelques fois la diplomatie. » Peut être que la diplomatie en avait besoin.

    « « J’ai le droit de dire ce que je veux quand je veux » à ce niveau de pouvoir (parce qu’elle le veuille ou non, elle est dans une sphère de pouvoir) est non seulement enfantin mais idiot. »
    Parce qu’elle est avec le Président..? Et si c’était un Rmiste, elle devrait pointer au pôle emploi par solidarité? Désolé, mais VT n’est à aucun niveau de pouvoir, elle n’est ni élue , ni représentante de quoique ce soit. Elle ne représente pas la France, ni ses électeurs. Elle parle pour elle. Point barre.

    « Faut arrêter le délire du féminisme mis à mal avec cette affaire. Ca n’a rien à voir. (voir commentaire plus haut). Ce serait un mec, ce serait exactement la même chose et j’écris la même chose. » Le délire féministe est contre celui qui encourage ceux et celles qui considèrent qu’en tant que femme de, elle devrait fermer sa gueule. A chacun sa façon d’être féministe maintenant.

    « « mais je considère son tweet comme un soutien libre à un candidat, elle reste citoyenne, libre. » >> ceci est naïf et irresponsable. » Naïf ? parce que tu crois qu’une nana comme VT se laisse aller à des pulsions de jalousie à la con? Parce que tu crois qu’elle est conne au point de lancer un parodie de scandale pour rien?
    Quant à l’irresponsabilité…faut argumenter..pour le moment, ca fait alimente ta LT et fait vendre 2 ex. du nouvel Obs en plus…nada mas.

    « Je maintiens, elle doit choisir : ou elle « sort de l’Elysée » et auquel cas, elle dit ce qu’elle veut, je m’en contrefous. Ou elle veut prendre sa part et auquel cas elle devra faire attention à ce qu’elle dit. »
    Mais y est elle rentrer? Encore une fois, est elle conseillère? a t elle une fonction à l’Elysée? Non. Qu’elle bénéficie d’un secretariat, mouarf la belle affaire..

    « Dans la vie, si les différentes situations ne vous amènent pas à faire des choix difficiles parfois, je ne sais pas dans quel monde vous vivez.  »
    Merci pour cette haute leçon de vie.

    « Et Trierweiler était quand même bien placée pour avoir une idée assez précise de la difficulté de la tâche. » Oui, justement.

    Répondre
    1. Catnatt
      ·

      Rien à répondre, ton commentaire est tellement de haute volée et tellement argumenté que je ne peux que t’offrir un silence : respectueux / ironique/ navré/ admiratif ^^ (rayez la mention inutile)

      (normalement, ceux qui me connaissent devraient donner facilement l’intonation exacte de mon commentaire)

      Ps : je crois que ma partie préférée c’est celle-là quand même « Et si c’était un Rmiste, elle devrait pointer au pôle emploi par solidarité? »

  14. Célina
    ·

    « Dans la vie, si les différentes situations ne vous amènent pas à faire des choix difficiles parfois, je ne sais pas dans quel monde vous vivez. »

    TRUE.
    Rien à dire de plus.

    🙂

    Répondre
  15. ElleElle18
    ·

    oui la mienne était dans ton post la leçon de vie sur les grands choix à faire..
    Désolée d’avoir tant déçue. Mais à défaut d’être convaincue par ton billet, j’ai tenté d’y répondre.

    Maintenant, au delà de rayer la mention inutile, à priori on peut rayer le « respectueux » facilement de ta réaction, et si tu veux je peux détailler un argument, aucun pb.

    Ma position est simple : la première dame n’ayant pas de statut, VT ne fait ni partie du PS, ni des nos représentants, ni de l’Elysée etc. Elle n’a donc pas de « devoir de réserve » à observer.
    Plus encore, réduire son soutien à une querelle de femmes, je trouve cela idiot et injuste de la réduire à son genre.

    Ca me parait pas si idiot, ni irresponsable, ni peu argumenté…

    Répondre
  16. Célina
    ·

    juste un truc: un journaliste normalement on s’en fout de ses opinions politiques, il a pas à les donner publiquement non? femme ou homme ou poisson rouge, a la fin c’est UN/UNe journaliste et moi ça m’a posé un souci juste qu’elle soutienne qqn politiquement. En fait. Donc juste et rien qu’au titre de journaliste elle aurait pu/du se taire.

    Répondre
  17. MélisandePorto
    ·

    Très juste!
    Belle manière de défendre son indépendance d’esprit, sa liberté, en choissant de tacler l’ex de son président de compagnon! Il n’y avait pas d’autres sujets sur lesquels elle mourrait d’envie de donner son point de vue?
    Indigne d’une première Dame, indigne d’une journaliste! J’avais un préjugé favorable à VT, avant, je la découvre mesquine, égoïste, stupide. J’en regrette presque Carla, qui avait au moins l’humilité d’avoir conscience de ne pas être à la hauteur de la situation, intellectuellement, et a choisi de faire profil bas, quitte à passer pour une potiche…
    Mais zut, ce serait possible d’avoir une première Dame qui ne soit ni potiche, ni stupidement arrogante?

    Répondre
  18. Catnatt
    ·

    @melisandeporto

    (what a pseudo ! :p)

    Vous soulevez un point intéressant. Il y a eu beaucoup d’attentes vis à vis de Trierwieler . Peut-être un peu trop : les femmes ont espéré qu’une femme qui leur ressemble, pas mariée, libre, indépendante, avec une forte personnalité investisse le rôle.

    Peut-être que fatalement Trierwieler ne pouvait que décevoir. Syndrome Obama si j’ose dire.

    Mais ceci étant, nous étions en droit d’espérer autre chose que cette mesquinerie, cet « acharnement » à baliser son terrain vis à vis de l’ex, Ségolène Royal.

    Répondre
  19. celine
    ·

    Très décevant. Quand on est incapable de laisser ses querelles de ménages au vestiaire à ce niveau là et à un moment aussi crucial que les législatives, on se la boucle. C’est juste une question de bon sens !!! Parce que voila l’image de première dame de france qu’elle donne : que ce soit vrai ou pas.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *