La balançoire

 

Je change d’avis, je ne change pas de convictions.

 

J’aime me tromper, ça maintient le lien avec l’humilité.

 

Et puis, j’ai réfléchi à mes convictions. Elles sont au nombre de deux, je crois : dans la vie, on a tous les droits sauf celui d’être sadique ; on doit tâcher de ne pas perdre de vue l’intérêt du plus grand nombre.

 

Ca s’arrête là. Après je peux me balancer d’avant en arrière, peu importe, je suis assise sur une planche en bois solide et j’ai les mains qui tiennent fermement les deux cordes.

 

3 commentaires sur “La balançoire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.