15 commentaires


  1. ·

    Ah j’aime ce partage, merci 🙂

    Je vois qu’en littérature on aime des choses similaires, Bel-Ami par ex.
    J’avais adoré au temps de ma jeunesse Bel-Ami qui est vraiment et tjrs actuel. Un roman à clé en son temps.
    Thx.

    Répondre
    1. Catnatt
      ·

      Je vais reprendre Proust que je consomme à dose homéopathique tant le style est complexe.

      Je vais probablement aussi me lancer dans Dostoïevski; j’ai des envies de Russie.


    2. ·

      Beau programme.
      Je ne connais pas Proust. La faute d’un prof de littérature qui criait à l’imposture à propos de Proust et m’en a dissuadé longtemps. Il disait que c’était une pure invention de l’université française…

      Je te suivrais bien sur Dostoïevski. Une amie très russophile me recommande depuis longtemps L’Idiot et son Prince Michkine lacune que je vais pouvoir combler maintenant qu’on est plus en campagne.
      Là je voyage depuis un moment avec Ora’leh la femme fuyant l’annonce de Grossman, qui est très bien.


  2. ·

    Ah cool, un truc que je connais, des bouquins! 🙂

    Le Djian me fait de l’oeil en cette rentrée, je pense m’y mettre sous peu.
    Concernant « Rien ne s’oppose à la nuit », c’est effectivement Lucile sur la couv (j’étais tombée sur une interview de Delphine de Vigan qui l’expliquait). Il m’a pas mal hanté ce bouquin, même après l’avoir terminé…

    J’aime beaucoup le format de cet article, j’espère qu’il y en aura d’autres 😉

    Répondre
    1. Catnatt
      ·

      Je viens de finir « Rien ne s’oppose à la nuit ». A l’instant.
      Je sens que je vais le porter en moi aussi pendant quelques temps. Ca fait écho… Les douleurs des mères que l’on porte en soi.

      Merci pr le compliment, c’était très plaisant à faire en tout cas.


  3. ·

    Manifestement il va donc falloir que je me mette à (l’autre) Burroughs ^^
    J’ai comme qui dirait l’envie de jubiler.
    Le livre sur Lucile me fout par contre une trouille monstre, je crains donc de passer allègrement mon tour.
    Quoiqu’il en soit tes grands écarts littéraires m’épatent tant je me contente actuellement de tournicoter dans les bibliothèques cinématographiques (avec un grand bonheur toutefois)

    Répondre
  4. Eleria
    ·

    On n’a pas du tout les mêmes goûts littéraires ! En dehors des classiques et du Djian, je n’en connais aucun et malgré tes belles descriptions, aucun ne me tente réellement. Il faut dire que j’ai un sérieux problème avec la littérature française actuelle, à quelques exceptions près. Mais ça, c’est un autre débat 😉

    Répondre
  5. Catnatt
    ·

    Alors ça je comprendrais jamais. « J’ai un problème avec la littérature française actuelle ».

    Je comprends même pas vu les romans aux styles, aux histoires très différentes qui peuvent sortir. Je trouve ça super réducteur.

    C’est comme si je disais « j’aime pas la littérature américaine actuelle ». Ce serait nier la diversité de ce qui peut être publié 🙂

    C’est fou !

    Répondre
    1. Eleria
      ·

      Parce que justement elle n’est pas aussi riche que ça. C’est une illusion d’optique savamment orchestrée par le marketing, le terme même de « rentrée littéraire », etc.

      Et il y a une véritable régression de la langue française en règle générale. Je fais mon Pierre Jourde et mon Eric Naulleau, mais les pépites sont généralement chez les petits éditeurs et pas chez les gros.

    2. Catnatt
      ·

      J’ai tellement ri en lisant « la littérature sans estomac » de Pierre Jourde 🙂

      Mais pour moi ça s’apparente à un snobisme quand même. Condamner un pays tout entier c’est quand même une forme de raccourci

    3. Eleria
      ·

      Je ne condamne pas un pays en entier puisque je dis que la littérature intéressante est chez les petits éditeurs et je rajouterai chez certains directeurs littéraires.

      Après traite-moi de snob si tu veux, mais je pense avoir un tout petit peu raison 😉

    4. Catnatt
      ·

      Je faisais référence à « je n’en connais aucun et malgré tes belles descriptions, aucun ne me tente réellement. Il faut dire que j’ai un sérieux problème avec la littérature française actuelle, à quelques exceptions près »

      Pour moi il y a une forme de snobisme ou si tu préfères d’à priori négatif 🙂

      Je suis une patriote :p En chansons, en littérature et en cinéma


  6. ·

    Ah je n’avais pas remarqué, c’est drôle, tu dis « une » Kindle? Pour une liseuses, je suppute? 🙂
    J’ai tellement le réflexe du « produit » que je n’avais jamais imaginé que mon Kindle puisse être bi-genré \o/

    Répondre
    1. Catnatt
      ·

      Ben oui c’est une fille. Ca peut être qu’une fille ^^

      M’enfin !


  7. ·

    Je me jette sur le dernier Toni Morrison ce soir…
    Merci pour cette revue littéraire, ça me confirme dans certaines de mes envies.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *