Un commentaire

  1. Evan
    ·

    Sensé. Et bien que l’on sent un ressenti presque légitime envers les hommes – du moins, ceux du roman- le propos tend vers le sens, celui de se retrouver dans les femmes libres de Marie Ndiaye. Homme ou femme, nous sommes humains et la résistance contre l’oppression masculine est un combat androgyne : « Nous sommes tous des féministes ».

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *