Parents, pensons la réforme des rythmes scolaires ensemble !

Quand @Mauvaispère m’a contactée au sujet du « conflit » entre Vincent Peillon et les enseignants & parents concernant la réforme des rythmes scolaires, je suis restée dubitative. Je pense qu’il faut faire bouger les choses, que le mammouth doit être secoué, si j’ose dire. La réforme est imparfaite mais il faut bien commencer quelque part. Cependant, il est vrai aussi que cette réforme ne ressemble pas à grand-chose. Une demi-heure de moins de cours par jour, ça ou rien, c’est pareil. On reste toujours avec ces vacances qui tombent tous les mois et demi alors que je crois en la régularité d’un rythme : moins d’heures de cours mais moins de longues coupures. Surtout, le problème de fond qui apparaît, c’est un divorce consommé entre les enseignants et leurs syndicats. Et au-delà de l’Education Nationale, je commence à me dire que ce à quoi il va falloir vraiment s’attaquer, c’est la représentativité des organisations syndicales en France. Pour réformer, encore faut-il avoir des interlocuteurs qui reflètent vraiment les opinions…

 

Alors voilà, je publie cette tribune chez moi sans y adhérer totalement. Je le fais pour que Vincent Peillon bouge les lignes encore plus loin finalement.

 

 

Parents, pensons la réforme des rythmes scolaires ensemble !

 

Nous sommes parents.

 

Nous sommes inquiets.

 

En maternelle et en primaire, le passage à la semaine à 4,5 jours doit être mis en oeuvre dès la rentrée 2013, soit dans 9 mois. A ce jour, l’information dont nous disposons est parcellaire et contradictoire. Le projet tel qu’envisagé ne nous semble pas à la hauteur des enjeux.

 

Nous croyons cette réforme nécessaire et en partageons les objectifs, à savoir mieux apprendre et favoriser la réussite scolaire de tous. Depuis 2008, les écoliers français ont le nombre de jours d’école le plus faible des 34 pays de l’OCDE et de fait des journées plus longues et plus chargées que la plupart des autres élèves dans le monde. Cette situation est préjudiciable et doit être revue.

 

Cependant, le projet de réforme qui nous est présenté ne nous semble pas répondre à ces objectifs. Le choix de l’organisation sera à la discrétion des municipalités. On risque de se retrouver avec des communes où les enfants auront cours le samedi, d’autres le mercredi, d’autres encore auront une pause de midi allongée, d’autres finiront plus tôt et auront une période d’études/garderie plus longue, etc. Les moyens mis en oeuvre dépendront essentiellement du budget des communes. Impossible, dans ces conditions, d’imaginer que cette réforme soit facteur d’égalité entre tous les enfants de France. Il appartiendra aux municipalités de faire un choix et d’en répondre devant les électeurs en 2014.

 

Nous espérions qu’à l’occasion de la réforme des rythmes scolaires, la place des arts, de la culture, des langues et du sport, etc. serait au coeur des préoccupations. Or, l’opacité des moyens à mettre en oeuvre, l’augmentation du nombre d’enfants par animateur dans le temps périscolaire ainsi que la place choisie par les mairies pour ce temps (notamment à l’heure du déjeuner) vont diluer ces espoirs de diversification et de renforcement de ces enseignements.

 

Nous espérions également que cette réforme porterait sur l’intégralité du rythme scolaire, y compris le découpage entre vacances et classe et notamment la durée des grandes vacances. Force est de constater qu’il n’en est rien.

 

Nous sommes déçus et inquiets et rejoignons ainsi bien des enseignants. Nous craignons que l’augmentation du temps périscolaire sans réflexion quant à son contenu ni quant aux moyens de mise en oeuvre fasse de ce temps un temps de désoeuvrement organisé… Cela irait encore une fois à l’opposé de l’objectif de la réforme.

 

Afin de préserver le symbole de la demi-journée de cours supplémentaire, Il est essentiel de ne pas sacrifier les apprentissages, de ne pas perdre cette opportunité historique d’accroître l’égalité des chances des enfants face aux activités artistiques et sportives en créant du temps de garderie. Cela n’apporterait rien aux enfants, dévaloriserait un peu plus l’école et la fonction des enseignants et ça remettrait en question l’organisation des familles.

 

Nous devons à nos enfants une réforme ambitieuse.

 

Citoyens connectés, blogueurs, parents, nous avons reçu de nombreux retours d’autres parents qui partagent nos inquiétudes et ne se sentent pas représentés.

 

Nous demandons à être entendus.

 

Prenons le temps de réformer l’école ensemble.

 

 

Pour signer la pétition, c’est par

 

8alamaisonAgathe VANDAMEAimé Blumentern,
Allo Maman DodoAnnabelleAudrey, Madame Koala ,
Aymeric MarlangeBéalapoizon , Bettina Brouard , Buhot StéphanieCarole Nipette ,
CarolineCes Doux moments ,  ChiawazeCiloubidouille , Claire Hoenen , Colombe ,
CranemouCynthia , David Beck , Delphine Gagnon , Doudette ,
Estelle PeraltaExpressions d’enfantsFashionMamaFlorence ,
FlorenceMKoenigGaëlle PicutGauthier VrankenGinie Femmesweetfemme ,
Harmony RouanetHenry le BardeIsabelle DuvertJane Gueneau aka. Libelul ,
JulesetmoaJulie B , Julie Dessagne , JulienJuliette Merris ,
Karine Un bébé pour mes 30 ans La Poule Pondeuse ,LN moitoutetrien ,
Lulu From MontmartreLydiane Le Roy , M Delobel , MadameMadame Parle ,
Madame Zaza of Mars , Madame Ziadeh , Maman nanouMamanwhatelseMarc Guidoni ,
Marie-Gwénaëlle Chuit , Marlène SchiappaMauvais PèreMazzheMichaëla Avventuriero ,
Michèle, Maman on bougeMissblogdelMissBrownieNaddie , Nadine A ,
Nicolas Gilbert @zegilbos PourquoisecompliquerlavieSabine ,
Samuel Lamotte d’Incamps , Sandra ElleSandrine Donzel ,
Sophie ReynalTetedeblogTill the CatUnperfect mum ,
VoilapapaYusaku (Père de 3 enfants)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.